Agnodice

AGNODICE IVème s. av. J.-C.

Retour

Première femme gynécologue

J'ai vécu à une époque où les femmes n'avaient pas le droit de faire des études, mais quand j'ai vu des femmes accoucher dans la douleur, et se retrouver entre la vie et la mort, j'ai voulu les aider.

J'ai donc décidé de me déguiser en homme pour pouvoir suivre les cours de médecine dispensés par le médecin Hérophile, tous cela encouragée par mon père qui m'a appris à lire et à écrire . Je deviens gynécologue en -350 en obtenant la première place à l'examen de médecine, mais en gardant mon identité d'homme.

Je suis malheureusement obligée de dévoiler ma vraie identité quand les autres gynécologues du pays m'accuse de séduire et abuser mes patientes mariées. Je suis jugée pour avoir violé la loi athénienne en pratiquant dans un domaine médical interdit aux femmes et condamnée à mort. J'ai tout de même pu continuer d'exercer mon métier grâce à mes patientes qui ont argumentées en disant qu'elles préféraient se laisser mourir plutôt que d'aller voir un gynécologue homme.

L'année suivante, une loi a été votée autorisant les femmes à étudier et pratiquer la médecine.

source 1 source 2